Principe de la réforme 2021 de l’assurance chômage

Voir la synthèse des principes de la réforme 2021 de l’assurance chômage, dans le fichier adobe pdf ci-dessous :

Principes de la réforme 2021 assurance chomage

Voir à ce sujet également notre article précédent sur l’attaque frontale à l’encontre des salariés les plus précaires et en particulier les intérimaires, que constitue cette réforme.

Prime de reconversion des chômeur longue durée :

Le Ministère du Travail a annoncé le 7 octobre 2021, la mise en place d’une prime de 1000 € pour les demandeurs d’emploi de longue durée. Comme toutes les communications gouvernementales, la prudence est de mise et il convient d’attendre entre cette annonce et la réalité de sa mise en place et de ses modalités pratiques...

Cette prime serait soumise à critères pour en bénéficier :

  • être demandeur d’emploi de longue durée, à savoir être inscrit à Pôle Emploi depuis plus d’un an,
  • être inscrit à une formation en entreprise.

Les demandeurs d’emplois devront se tourner vers des formations qui ouvrent des portes à des secteurs en tension, tels que l’hôtellerie ou encore le bâtiment.

Cette aide va se verserait en deux fois, la moitié au début de la formation, la moitie à la fin.

Rappel : les intérimaires peuvent toujours également être éligibles à la prime d’activité

En parallèle de la la prime annoncée ci-avant, les intérimaires peuvent toujours toucher la prime d’activité. Du fait de la réforme du gouvernement, les baisses d’indemnisation chômage vont cibler plus particulièrement les salariés intérimaires et nombreux sont ceux qui vont basculer en éligible à la prime d’activité.

, qui est une aide financière déjà en place et réservée aux personnes exerçant une activité professionnelle (voir ici). Les intérimaires peuvent en profiter, même s’ils connaissent des périodes d’inactivités ou de chômage.

Pour obtenir la prime d’activité, il faut déclarer ses ressources tous les 3 mois à la CAF (en savoir plus). Les droits à cette prestation sont alors réétudier pour une période de 3 mois (puis il convient de refaire une déclaration trimestrielle).

Si durant les 3 mois précédant votre déclaration vous avez travaillé en intérim (3 mois ou pour une période plus courte) vous pouvez être éligible à la prime d’activité. Il vous faudra tout de même respecter les conditions de ressources afin de toucher votre prime d’activité en tant qu’intérimaire.

Il est donc tout à fait possible de toucher la prime d’activité en travaillant en intérim, et ce même si vous avez connu une période de chômage durant les 3 mois précédent votre déclaration trimestrielle. Si vous êtes éligible, vous touchez alors la prime d’activité pour une période de 3 mois. Puis vous devez à nouveau déclarer vos ressources afin que vos droits pour les 3 mois suivants soient étudiés.


Voir également notre article précédent sur l’attaque frontale à l’encontre des salariés les plus précaires et en particulier les intérimaires, que constitue cette réforme.