La CFTC-Intérim Manpower ne s’attendait à rien sur la poursuite de négociation sur le télétravail… ... et pour une fois, nous avons été (un temps) surpris

Après l’échec des négociations NAO (Négociations Annuelles Obligatoires), la CFTC Intérim Manpower a été assez surprise de l’avancée de la négociation sur le télétravail.

Les premières réunions nous laissaient un sentiment plus que mitigé : la direction nous annonçait du télétravail pour tout le monde… sauf pour le réseau.
Mais, bonne nouvelle (temporaire), la direction avait entendu la voix forte de la CFTC-Intérim, et avait revu sa copie en incluant une bonne partie des agences du réseau avec, toutefois, des restrictions sur les petites structures.

Toutefois, les bases restent en dessous de ce qu’on peut appeler du télétravail puisque, pour bon nombre d’entre nous (Agences Référence Intérim), ce ne serait que 10 jours de télétravail par an (cf. tableau dans le fichier Adobe-pdf ci-dessous) :

Jours de télétravail envisagés, par fonction

.
Pour les Cabinets de Recrutement et Agences Expert et Cadres nous sommes sur une base plus acceptable, mais qui est loin du nombre de jours prévus pour le Siège Social et les Directions Régionales.

Niveau matériel, on nous a annoncé la fourniture d’un PC portable (mais vous l’avez déjà non ?), et si cela est justifié un (deuxième) écran externe.

La grande absente est l’indemnité compensatoire (disparue entre 2 versions du projet d’accord) puisque vous travaillez de chez vous… (cf. tableau ci-dessous).
La direction nous annonce, en contrepartie, le maintien des tickets restaurant ainsi que celle de l’indemnité de transport en commun, pour ceux qui en bénéficient, sans rabotage des jours de télétravail.

La CFTC-Intérim Manpower estime que nous sommes encore loin du compte mais nous pouvons, enfin, commencer à discuter et à négocier.

Forts de nos convictions et de vos retours, nous avons dit à la direction lors de la réunion de fin avril 2022 :
Faites confiance aux salariés du réseau agences Manpower !

Mais encore une fois… nous sommes loin du compte car la direction reste très en deçà des besoins et attentes des salariés

Même si la CFTC Intérim Manpower reconnait que la direction a bien entendu notre demande d’associer le réseau au télétravail, il y a encore trop de d’écart entre nos besoins et attentes de salariés d’une part, les choix de la direction Manpower à ce stade d’autre part.

Surtout, point inquiétant, début mai 2022 une nouvelle réunion a eu lieu avec une nouvelle rédaction posant de nombreuses incompatibilités arbitraires (situation de tutorat, changement de responsable d’agence...), sans laisser de possibilité d’appréciation et d’adaptation à la main du manageur. Ajouté à cette nouvelle rédaction, un soin particulier de la direction d’éviter de parler de ces points de blocage pour soit-disant y revenir plus tard, mais en sachant pertinemment que l’heure de fin de réunion imposée à 12h ne permettait pas d’y revenir.


Voir aussi notre article antérieur sur les refus précédents de la direction d’organiser du télétravail dans le réseau opérationnel.