Une multiplication des témoignages et interpellations des représentants CFTC-intérim Manpower tant par des salariés permanents en agence que salariés intérimaires CDII confirme le déploiement à grande échelle d’une politique d’entreprise ignoble au sein de Manpower.

Des salariés permanents blessés et scandalisés par les consignes qui leur sont données de procéder à des licenciements illégaux de collègues intérimaires CDII

Actuellement, une vague de licenciements illégaux de collègues intérimaires CDII s’accentue, selon une méthode que réprouve même des salariés permanents en agence. Il s’agit en clair de se débarrasser abusivement des intérimaires en CDII, pour les priver de leurs droits à :
- l’indemnité légale de rupture,
- le préavis (généralement d’un mois),
qu’un intérimaire perçoit si la rupture avait lieu sous forme d’une rupture conventionnelle ou même d’un licenciement pour faute simple.
Les représentants CFTC-intérim Manpower ont ainsi pu faire verser leur dû à des intérimaires licenciés soit-disant pour faute grave (indemnité de rupture et préavis).

Les salariés permanents eux-même vivent mal cette situation, d’autant qu’ils ont parallèlement de fortes incitations et consignes pour continuer à embaucher de nouveaux CDII, sous forme de « CDII apprenants » (payés sur des fonds de la formation).

Des salariés intérimaires CDII blessés et scandalisés par la maltraitance et l’atteinte à leurs droits

Les dégâts psychologiques et humains que nous constatons sur les personnes intérimaires et permanents exposés sont inacceptables pour la CFTC-intérim, qui est déjà intervenue et résolu des situations individuelles, mais a également décidé de déployer un plan spécifique pour empêcher la poursuite.

Avec les salariés Manpower exposés, la CFTC-intérim agit pour bloquer la mise en oeuvre de cette politique de licenciements illégaux à grande échelle

Que vous soyez actuellement touché, ou bien même si vous avez subi cette situation il y a quelques mois, chacun est invité à témoigner :

  1. Les salariés intérimaires CDII sont invités à dénoncer la situation subie directement en remplissant notre formulaire dédié (sans appel préalable au numéro support hot-line Manpower), en cochant le motif « Reproche abusif d’indisponibilité ou d’abandon de poste, avec rétorsion abusive (convocation, et/ou mise à pied conservatoire, et/ou licenciement pour faute grave) » : https://www.cftc-manpower.fr/contac...
  2. Les représentants CFTC-intérim, comme ils l’ont déjà fait, interviendront systématiquement officiellement auprès de l’agence et vous accompagneront en cas de convocation à entretien préalable, afin de vous obtenir le versement de vos droits (économie d’un long contentieux aléatoire pour les intérimaires concernés).
  3. Les salariés permanents qui reçoivent consigne de procéder à ces licenciement illégaux et abusifs sont invités à témoigner anonymement, afin que la CFTC-intérim cerne au plus juste l’ensemble des mécanismes de mise en place et de déploiement de cette politique illégale d’entreprise :
    1. soit en ligne : https://www.cftc-manpower.fr/contac...
    2. soit en contactant par téléphone un représentant CFTC-intérim (cliquer sur la carte de votre région) : https://www.cftc-manpower.fr/zone-p...
  4. selon le volume de cas recensés et les informations collectées, la CFTC-intérim se réservera des poursuites ad hoc contre les organisateurs de cette politique au sein de notre entreprise et va porter la proposition d’un droit d’alerte économique au niveau du Comité Social et Économique Central (CSEC) Manpower.

Au syndicat CFTC, la préservation de la dignité des personnes est le moteur et au cœur même de toutes nos actions. Ne subissez pas, vous aussi, agissons ensemble !


Voir aussi : notre article précédent sur l’indécence financière des versements de dividendes Manpower France en 2021, après un an de crise sanitaire.