Jérôme GUILPAIN

mercredi 15 juillet 2020

1 Message

  • contrat d’intérim d’astreinte illégal ?

    13 mars 15:27, par olivier CAZAUBON

    Bonjour,

    je vous contacte depuis mon lieu de travail où j’effectue une astreinte
    je suis en intérim Manpower sur un site à Airbus à Toulouse
    Hier je n’étais pas bien du tout j’ai failli quitter mon poste de travail , après avoir eu l’envie de contacter un médecin uniquement parce que j’étais abattu, animé d’un esprit d’indignation, un sentiment d’injustice, une sensation de trahison, d’irrespect qui me bouffaient, bref tout une serie d’ émotions destructrices et qui ont raccourci mes nuit de ½, moi statut RQTH avec en plus comme problème médical des troubles du sommeil !

    J’ai découvert en effet vendredi une anguille sous roche,
    après analyse de mon bulletin de salaire qui contrairement à ce qui a été promis, par mail lors de mon recrutement n’avait pas la majoration du dimanche promise, j’ai réalisé que j’avais signé un contrat flou, d’1 ligne, imprécis
    Qu’il s’agit en fait d’un contrat d’intérim où selon le code du travail, de façon exceptionnelle le travail du weekend est considéré comme un jour normal de travail, même les jours fériés et donc 0 majoration
    Seul bémol à ce contrat qui donnerait de meilleures conditions, ce serait la convention collective Manpower qui peut-être impose des devoir à l’employeur (dont on s’est bien gardé de me parler)
    mais au niveau du code du travail, les intérimaires peuvent travailler jour férié et weekend payés comme un jour normal (merci Macron et avant ?)
    « Le code du travail n’impose à l’employeur aucune majoration de la rémunération des intérimaires qui travaillent le dimanche ou un jour férié. Cependant, de nombreuses conventions collectives prévoient une majoration du salaire tels que les secteurs du tourisme, du commerce alimentaire ou encore de l’industrie. »
    « Comme nous l’avons évoqué, travailler un jour férié ne donne pas forcément droit à une rémunération majorée sauf si cela est prévu dans la convention collective ou si l’intérimaire est amené à travailler le premier mai. Dans ce dernier cas, il percevra une rémunération majorée de 100%. Si le salarié est amené à travailler lors d’un des 10 autres jours fériés, alors il ne percevra pas forcément une rémunéré plus élevée. Les avantages qui peuvent être perçus seront définis selon la collectivité de l’entreprise. Ainsi, si les salariés permanents de l’entreprise utilisatrice perçoivent une majoration de leur salaire ou un autre avantage durant un jour férié, les intérimaires doivent également percevoir ces avantages, quelle que soit leur ancienneté. « 
    https://blog.bruce.work/pourquoi-tr...
    C’est pourquoi ce serait une grande aide que vous puissiez m’éclairer sur cette convention collective (interim Syntec ?), ou ce problème connu chez Manpower, qui selon le premier mail envoyé le jour, où ma candidature a été sélectionnée, prévoit peut etre, je cite
    « On sera sur une mission sur l’ensemble de 2022, taux horaire de 11.20€ brut avec paiement double pour les dimanches et jours fériés. Tu auras en sus les avantages des ICCP et IFM comme détaillé ci-dessous. »

    L’annonce initiale, mettait en avant l’avantage de la majoration du dimanche et jours fériés ; oralement cela m’a été dit maintes fois redit
    La stratégie est claire : remplacer les couteuses astreinte Airbus par un intérimaire payé au lance pierre, qui une fois attiré par une promesse alléchante de majoration, signera sans s’en rendre compte, un contrat piégant (Il y a même une formulation qui peut être interprété dans les 2 sens), une nouvelle formule de contrat « weekend interim version zero majoration » , réduisant toute majoration à 0% et les convertissant en journée de travail ordinaire sans 1 copec de plus d’indemnisation ( même pas un café) hormis le 1er mai .

    Peut-être que je me fais des films mais en tout cas cela vient aussi du fait suivant :
    pour ce travail fallait etre briefé sur place pendant une journée et venir 2x 4 heures sur site chez Airbus ; heures de présence, qui ne m’ont jamais été payées et qui ne le seront jamais ! :
    « on ne paie que les heures le weed end » donc j’ai fait du bénévolat imposé !!
    Quand on en arrive là on est capable de tout également au niveau des règlements et des infractions !
    Mon médecin que j’aurais en visiocall, demain, prenant connaissance de mes troubles de sommeil, du micro choc de m’etre senti dupé, manipulé, scandalisé par cette cette manipulation qui ferait du mal psychologiquement à tout le monde, risque de me mettre en arrêt de travail au moins 3 à 4 jours avec une renouvellement , si mon moral ne vas pas, ce qui les mettra devant le fruit de leur contrat vicé et la mission, le projet explosera peut etre en l’air en plein décollage, avec une bombe à bord, un gros bug dans le contrat ..le stress aura changé de camp !
    Merci d’avance

    Olivier

    repondre message

Réagir à cet article