Lors de la réunion de CE du 9/10/2006, ont notamment été traitées les questions suivantes :

- Point sur le fonctionnement du help-desk

M. Jacques C., Directeur à la Direction Informatique et Télécommunications, a présenté le fonctionnement et les indicateurs de suivi du help-desk depuis son externalisation il y a deux ans. Les élus ont opposé à cette présentation lisse, des témoignages constants sur le mauvais fonctionnement du service externalisé : impressionnant taux d’erreur de routage des incidents, découragement des utilisateurs d’utiliser le service, prise en charge parallèle des disfonctionnements, etc.

- Consultation pour avis de l’exécution du plan de formation 2005 et début 2006 et du plan d’orientation générale de la formation pour 2007

« Sur les orientations de la formation professionnelle dans l’établissement pour l’année 2007 :

Le CE 1 note avec satisfaction la prise en compte des remarques faites l’année passée sur l’ouverture aux salariés en place des actions suivantes :
- La formation pour l’accompagnement des grands projets de l’entreprise
- L’accès aux VAE pour les formations diplômantes de 3e cycle.

Le CE1 prend acte de la volonté affichée d’inscrire le plan de formation dans une logique de Gestion Prévisionnelle de l’Emploi et des Compétences (GPEC) ; à ce sujet, il souhaite une réelle prise en compte des nouveaux métiers à la DIT, et non pas seulement des nouveaux applicatifs. Le CE 1 émet un avis favorable. »

L’avis est voté à l’unanimité.

« Sur l’exécution du plan de formation du personnel permanent de l’année écoulée et de l’année en cours (jusqu’au 31/07/2006) :

Le CE1 note au travers de ce plan un rééquilibrage des moyens avec notement la disparition du coûteux dispositif Top Management Programme.
Le CE 1 émet un avis favorable. »

L’avis est voté à l’unanimité.

- Compte-rendu aux membres du CE de leurs représentants au auprès du CCE

Le CCE du 4/10/2006 a notamment porté sur les points suivants :

  • Présentation du projet relatif à la nouvelle paie des collaborateurs intérimaires : Des débats houleux ont opposé les élus et la direction pendant une grande partie de la journée, les élus souhaitant absolument constituer de manière officielle une commission d’étude permettant d’intégrer le groupe de travail officieux qui avait commencé à travailler sur le sujet. La durée de ce débat n’a pas permis d’aborder le fond du sujet, et la commission d’étude a finalement pu être mise en place en fin de journée seulement.
  • Information et consultation relative à l’affectation de la contribution patronale à l’effort de construction pour l’année 2005 : Le CCE a rendu un avis négatif sur cette gestion, en soulignant un certain nombre de réserves dont en particulier : une distribution de la contribution qui ne tient pas compte de l’efficacité locative des organismes receveurs ; une distribution qui favorise l’Ile de France au détriment des autres régions ; une communication qu’il convient d’améliorer pour expliquer aux CE et aux salariés intérimaires les dispositifs existants et les procédures à suivre.
  • Cooptation sur la commission Egalité Professionnelle : la demande de cooptation a été repoussée par le CCE faute de publicité ; tout salarié Manpower étant susceptible de se présenter à cette commission les candidatures sont à adresser rapidement au Secrétaire du CCE Manpower.
  • Information relative au changement de direction (voir notre article sur le changement de direction) : la direction a réitéré la motivation de ce départ pour des raisons exclusivement privées.
  • Travaux de la Commission Communication, informations relatives à la présentation du guide CCE : Suite à l’ouverture de l’éditorial du Secrétaire à un mot commun des représentants du CCE et des représentants syndicaux du CCE, un certain nombre d’élus ont souhaité manifester leur soucis que cette communication soit présentée au CCE et débattue en réunion plénière.
  • Remplacement d’un membre de la Commission Economique : Un nouveau représentant du CCE a été élu dans cette commission obligatoire dont le rôle est très important pour le suivi social et économique de l’entreprise, en remplacement d’une personne n’étant plus représentante au CCE.