1. Fin juillet à la DIT, qui continue à se distinguer en la matière, un prestataire a été averti le matin que sa mission se terminait le soir même. Le souci que Manpower devrait porter à sa gestion des ressources humaines ne devrait-il pas s’appliquer aussi aux prestataires, ou bien l’attitude ici relatée est-elle le fait isolé du responsable concerné ?

Réponse de la direction : Dans le cas d’une rupture de contrat quel qu’il soit, la gestion du départ est réalisée avec la plus grande attention et avec un délai de prévenance.
Nous remercions les représentants de nous avoir alerté sur cette situation.


2. Pourquoi la DIT ( décidément... ) procède t-elle encore à des embauches, alors que 48 postes sont supprimés dans le plan social en cours ?

Réponse de la direction : Les rares personnes ayant récemment intégrés le siège avaient signés leurs contrats de travail au plus tard cet été, à cette époque, aucun projet n’était d’actualité.


3. Dans le cadre du plan social, y aura t-il des départs en pré-retraite au Siège ?

Réponse de la direction : Cette question n’est pas de la compétence des DP. Le projet de réorganisation fait l’objet d’information et de consultation au niveau du CCE.


4. Des départs volontaires peuvent-ils dès maintenant se négocier avec la direction ?

Réponse de la direction : Le traitement de cas individuels liés au projet de réorganisation ne peut être fait dans la mesure ou il s’agit d’un projet collectif et soumis à consultation du CCE.


5. Des collaborateurs ont été informés par leur hiérarchie de la suppression de leurs postes. A partir de quand, et à qui doivent-ils s’adresser pour manifester leurs souhaits d’une mutation interne ?

Réponse de la direction : Cette question n’est pas de la compétence des DP.
Le projet de réorganisation fait l’objet d’information et de consultation au niveau du CCE.


6. Ces annonces de suppression de poste ont été faites sans information complémentaire sur les possibilités offertes aux collaborateurs. Quand la direction prévoit -elle de communiquer sur le sujet ?

Réponse de la direction : Cette question n’est pas de la compétence des DP.
Le projet de consultation est actuellement en cours au CCE.


7. Nous n’avons pas reçu la traduction des courriels de Jeff Joerres demandée le mois dernier : courriels du 19 juillet ( Second quarter results ) et du 1er septembre (Hurricane Katrina) ?

Réponse de la direction : Des difficultés de disponibilité ont pu retarder la traduction et donc l’envoi de certains messages.


8. Toujours concernant le chapitre « Droit d’alerte et gestion du code d’éthique et de déontologie » sous Léo (Intranet) :
- les modifications apportées à ce chapitre suite à notre question 3 de la réunion DP d’août 2005 ne semblent pas correspondre à la réponse faite par la direction. Seules les adresses mail des correspondants étrangers ont été retirées. Est-ce bien là la modification correspondant à notre demande ? et pourquoi ?
- Nous réitérons notre demande, à savoir, que ce chapitre soit supprimé ou profondément remanié afin de correspondre aux directives des institutions françaises.
- Suite à cette modification et en l’état actuel du Code inscrit sous Léo, la CNIL a-t-elle donné son autorisation ?

Réponse de la direction : Ce chapitre pose un problème de conflit de loi qui a été soulevé par la CNIL .
La CNIL a saisie les autorités Françaises et Américaines afin de trouver une alternative à ces deux principes légaux difficilement compatible.
Nous avIons effectivement suspendu dans un premier temps a possibilité d’alerte auprès des correspondants étrangers.
A compter du 24/10/05, ce chapitre sera supprimé en attendant la résolution de ce conflit de loi.
La mention suivante figurera sous le titre « Devoir d’alerte et gestion du Code » :
"Dans l’attente de la publication des recommandations annoncées par la CNIL
sur la manière dont les dispositifs d’alertes pourraient à la fois répondre aux exigences de la loi Sarbannes-Oxley et de la loi informatique et libertés ce chapitre est temporairement suspendu".
Suite à cette modification et en attendant la résolution du conflit de loi, la nouvelle version du code éthique et déontologique sera adressée aux responsables des ressources humaines et aux assistantes ressources humaines.


9. Est-il envisageable, pour les salariés qui le souhaitent, que l’entreprise puisse leur offrir l’ouvrage « Management par les compétences : le cas Manpower » aux éditions « PEARSON Education e-node » dans la collection « Gestion appliquée » dont nous pouvons trouver publicité à ce lien Internet (ci-dessous) et qui semble être un ouvrage très éducatif rien qu’à la lecture de la teneur des deux chapitres présentés ?
(http://www.gestionappliquee.com/red...)

Réponse de la direction : Une diffusion n’est pas prévue.
Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entreprise/université et est destiné aux étudiants d’université.