1.
- Afin d’éviter tout risque de discrimination, selon quels critères les invitations à la convention du siège ont-elles été lancées ?

En effet, des personnes qui avaient l’habitude d’être conviés à ce rendez-vous annuel ne le sont plus, mais assurent pourtant des fonctions équivalentes à d’autres, qui eux sont invités : même niveau, même qualification, même responsabilité managériale.

Réponse de la Direction : Le modèle des conventions a changé cette année. Elles se sont déroulées dans chaque DO et au siège et non lors d’une réunion commune nationale.
Au niveau du réseau, ces conventions sont destinées aux managers et nous avons souhaité reproduire ce même principe pour le siège cette année.
En effet, compte tenu du contexte de réorganisation du siège et de nos enjeux, il nous paraissait important de réunir en priorité les personnes en charge d’une équipe. Les managers seront bien sûr chargés de relayer le contenu de ces conventions auprès de leurs collaborateurs. Quelques dérogations ont été faites par les membres du Comex par exemple en invitant leurs Assistantes.


2.
- Un responsable de haut niveau tel qu’un responsable de département, qui ne convoque pas ses subordonnés à passer leurs entretiens annuels, et qui ainsi n’en passent pas, commet-il une faute professionnelle ?
- La capacité managériale du responsable concerné peut-elle s’apprécier à l’aune de ce manquement ?

Réponse de la Direction : Il est du rôle des managers de réaliser les entretiens annuels. Ceux-ci sont en cours.