1. Certaines agences avec des Service Clients Dédié se retrouvent à servir des commandes, alors qu’elles sont imputées de 0,9% de frais.
Ex client : C., les D. B. ..... les SCD ne sont ils pas amenés à servir toutes les commandes des clients sous leurs responsabilités sans intervention des agences.

Réponse de l’employeur : Le Service Clients Dédié est le point de contact unique mis en œuvre dans le cadre de la centralisation pour les Grands Comptes Diffus qui ont un nombre important de sites sur le territoire national, et dont chacun peut avoir des besoins de travail temporaire plus ou moins forts, et plus ou moins réguliers.
Ce qui induit un risque élevé d’hétérogénéité de la réalisation des contrats de service lorsque ces derniers sont réalisés par une multiplicité d’agences avec un impact fort sur la facturation.
Le Service Clients Dédié a la responsabilité de délivrer la prestation dans les termes du contrat passé avec le client. Les agences sont responsables uniquement de la mise à disposition de la ressource
.


2. Des permanents, nous remontent l’information, comme quoi, ils n’ont pas eu d’augmentation personnelle depuis plusieurs années malgré les résultats de certains.
- Quelles démarches doivent effectuer ces salariés pour maintenir leur pouvoir d’achat ?

Réponse de l’employeur : Nous remercions les élus de bien vouloir préciser la situation visée.

Commentaire de vos représentants CFTC : ce ne sont pas aux élus de donner les identitiés, mais à l’employeur de préciser le moyen par lequel les salariés peuvent agir par eux-même.


3.
- Quelle communication fait la direction concernant la vague de froid qui arrive, en sachant que certains permanents font plusieurs Kms par jour et que l’état des routes ne permet pas forcément de circuler et de se rendre en agence ou d arriver avec du retard ?

Réponse de l’employeur : La situation ne s’est pas présentée récemment sur le périmètre DP. Il est évident qu’en cas d’alerte intempérie, un message serait adressé aux permanents concernant les règles de sécurité à respecter.


4. Une assistante qui se déplace entre un MOS et agence est elle couverte par l’assurance Manpower en cas d’accident de trajet ?

Réponse de la Direction : Oui


5.
- Les locaux Manpower sont ils concernés par les détecteurs de fumée ?
- Si oui quand est ce que la société procèdera à l’équipement des tous les locaux Manpower et sous quel délais ?

Réponse de l’employeur : La pose des détecteurs de fumée ne s’appliquent que pour les « locaux à sommeil » mais pas pour nos agences et bureaux tertiaires.


6. Des salariés intérimaires reçoivent des SMS avec une proposition de mission, sans le n° et le nom de l’agence qui l’envoie, juste « si vous êtes disponible merci de répondre par ok ». De moins en moins le contact avec l’interlocuteur Manpower est promu !! Comment l’intérimaire peut avoir plus d’informations sur la mission et savoir qu’il va être retenu plus qu’un autre salarié sans un minimum d’entretien par téléphone ?
- Les DP CFTC réclament une communication auprès des agences sur une façon plus transparente et claire de détacher des intérimaires.

Réponse de l’employeur : Le développement de la communication via SMS ou mon Manpower vise une certaine instantanéité de l’information, mais il ne s’agit pas du seul moyen de communication : le contact téléphonique et l’entretien en agence perdurent.
S’agissant des précisions amenées en réunion sur la possibilité de réponse aux SMS et l’alimentation dans espace ressources des éléments transmis par le salarié via l’application mobile, les services concernés ont été sollicités.


7. Le directeur des ressources humaines du groupe Franck B., dans une interview dit « C’en est fini des relations physiques »....Et en parlant du digitale il dit encore « La relation est désormais omni-canale. C’en est fini des pas‐de‐porte, des agences et des relations physiques. La question qui se pose désormais est de savoir comment nourrir la relation avec les intérimaires, les clients et les salariés. Les options sont les suivantes :
- Doit-on conserver des vitrines ou des agences ?
- Être présent chez le client ?
- Quelles opérations faire à distance et avec quelles applications ? Après avoir testé 9 pilotes d’organisations différentes, les scénarios sont actuellement mis en œuvre à grand renfort de formation sur les outils numériques, la relation client et la gestion du changement. »

- Que veut-il dire ? Les agences vont des moins en moins exister ?
- Que vont devenir les salariés qui trouve que ce type de communications n’est pas rassurant pour l’avenir ?
- Quoi dire aux salariés qui interpellent les DP CFTC en exprimant leur inquiétude pour les prochains mois ?

Réponse de l’employeur : Voir réponse ci-dessus. Il n’y a pas lieu de commenter spécifiquement cette interview dans le cadre de l’instance DP.


8. Le directeur des ressources humaines du groupe Franck B. continue « L’enquête interne, qui prend régulièrement le pouls des salariés, a révélé récemment un printemps, un bourgeonnement, après des années de tassement. Mon projet est de faire en sorte d’entretenir cette flamme, que cela dure !
Les DP CFTC vous dément d’expliquer les sens des dires de M B.

Réponse de l’employeur : Il n’y a pas lieu de commenter spécifiquement cette interview dans le cadre de l’instance DP.


9. De quoi s’agit-il « test de la e‐réputation » ?

Réponse de l’employeur : Les informations contenues dans le Entre Nous sont des conseils et recommandations à destination des candidats intérimaires dans le cadre des processus de recrutement/ choix par les entreprises utilisatrices. Les tests d’e-réputation permettent aux internautes de prendre conscience et connaissance de toutes les informations personnelles disponibles en ligne.


10. Des salariés réclament la « grille de salaire » pour les EA ? Auprès de qui peuvent-ils-la réclamer ?

Réponse de l’employeur : Il n’y a pas de grille de salaire chez Manpower ; il existe un document accessible sous l’intranet qui précise la distribution du salaire de base par niveau.


11. Les DP CFTC réclament que la bibliothèque des objectifs 2015 soit transmise directement aux salariés en cette période des EA

Réponse de l’employeur : Les salariés ont accès à la bibliothèque d’objectifs via Léo et les mémos primes déjà publiés.


12. Des salariés se retrouvent bloqués pour accéder aux conversations internes (notilus, portail RH..) car ils ne veulent pas créer de compte Google+, merci de nous dire quelle est la procédure à suivre dans ce cas ?

Réponse de l’employeur : L’accès aux applications internes est effectivement à ce jour uniquement possible via Planet ManpowerGroup qui requiert l’activation du compte Google par le salarié. L’activation du compte est donc requise. En revanche, l’utilisation du compte et des outils Google sont optionnels. Pour précision, il est recommandé de dissocier le compte Google professionnel et le compte google personnel (voir procédure adressée avec le compte rendu du mois de janvier 2015).


13. Quand un permanent quitte la société (ex : départ retraite) comment est calculé la ou les primes :
- permanent réseau (en agence) ?
- permanent (service formation ‐ CGA ...) ?

Réponse de l’employeur : comme cela est précisé dans les mémos primes , en cas de départ de l’entreprise, un « solde de toutes primes » est établi et versé au collaborateur en fonction des éléments affichés dans le logiciel de paie au moment du départ et uniquement pour les primes à versement mensuel et trimestriel.


14.
- Merci d’apporter une explication sur « l’ESPACE SATISFACTION CLIENTS » et qui est concerné ?

Réponse de l’employeur : A ce stade, l’Espace Satisfaction clients permet aux collaborateurs Manpower d’accéder aux résultats des enquêtes annuelles et mensuelles réalisées auprès de nos clients pour mesurer leur satisfaction.


15. La médecine du travail du BTP demande : contrat de travail ou taches effectuées sachant qu’Il est tout à fait impossible de noter toutes les taches effectuées, de plus si l’intérimaire à un AT la sécurité risque de refuser car cela ne correspondra pas aux taches demandées à la médecine du travail.
- Quoi faire dans cette situation ?
- Quelle est la bonne procédure ?

Réponse de l’employeur : Les élus sont invités à remonter les coordonnées du/des service(s) de santé au travail concerné(s), pour intervention du médecin coordinateur du travail.


16. La direction s’est engagée à ce que les entretien annuel (EA) soient tous effectués au plus tard le 7 mars 2015.
- Cela sera-t-il respecté ?
- Si les délais de contestations sont dépassés dû au non respect des dates des derniers EA comment la direction s’engage à ce qu’aucun moyen de recours puisse être caduc que ce soit en interne à Manpower ou en externe au niveau de la branche ?

Réponse de l’employeur : Tous les éléments sont mis en œuvre pour que le processus soit respecté en termes de délai.


17. Quelles sont les raisons pour lesquelles un salarié permanent serait contraint de s’engager dans une formation sur son Compte Personnel de Formation, après validation du PRISME et du service formation de notre entreprise, lorsqu’il sollicite la rémunération sur son temps de travail ?

Réponse de l’employeur : Les actions de formation qui seront réalisées via le dispositif CPF sont des actions individuelles et à l’initiative du salarié. On ne peut que le conseiller et l’orienter vers le meilleur dispositif en fonction de son projet ( soit un CIF, soit un CPF, soit un CPF en complément d’une période de professionnalisation ou en complément d’un CIF), ainsi que le FAF TT dans le cadre de sa mission de Conseil en Evolution Professionnelle, comme précisé dans le projet Plan. Le salarié est libre d’accepter ou pas de se lancer dans tel ou tel dispositif, l’employeur n’étant pas obligé pour autant de lui financer son projet sur d’autres dispositifs dont notamment le Plan.


18. Lorsque l’on veut entrer dans « mon compte formation » celui-ci demande le code APE / Branche professionnelle, lorsque l’on saisit le code APE de Manpower 7820Z, il est notifié que « cette branche n’existe pas ».
- Quel est donc le code que nous devons renseigner ?
- Merci de communiquer le code de la branche devant être saisi et transmettre cette information à l’ensemble des salariés.

Réponse de l’employeur : tout salarié peut consulter l’ensemble des formations éligibles, et pas uniquement dans la branche : il suffit d’indiquer « travail temporaire » dans le champ ce qui permet au salarié de consulter les formations qui concernent les métiers principaux de la branche. Cependant pour les intérimaires, il est conseillé de consulter toutes les formations qui relèvent de son domaine de métier ( : ex transport, bâtiment, agro...) et bien sûr travail temporaire afin d’élargir le champ des possibles. Nous attendons les supports de communication du FAF TT sur le CPF afin de relayer les infos via nos outils Manpower à destination des salariés permanents et intérimaires.


19.
- Pourquoi la liste des formations éligibles au titre du CPF n’est toujours pas dans « mon compte formation » ?

Réponse de l’employeur : Ce n’est ni la branche ni l’entreprise qui met à jour les listes sur le site de la caisse des dépôts. Il y a déjà plus de 45000 formations qui figurent sur le site du portail CDC, les listes sont mises à jour au fur et à mesure, les listes d’inventaire manquantes seront complétées dans les prochaines semaines.


20.
- Peut-on considérer qu’une demande de formation au titre du CPF sera systématiquement accordée puisque aucune information n’a été transmise par le FAFTT ?

Réponse de l’employeur : Il n’y a pas de systématisation des acceptations, la demande de formation doit suivre le processus prévu : les dossiers seront examinés en fonction des droits acquis, des formations éligibles ou pas inscrites sur le portail, du respect du calendrier de demande de formation en fonction de la date de début prévisionnelle...et bien sûr de l’accord de l’employeur si la formation se déroule pendant le temps de travail car il y a cofinancement de l’entreprise sur son budget formation. Le FAF-TT va très prochainement mettre en ligne toutes les infos et processus de demandes pour le CPF. Par ailleurs, l’information des salariés intérimaires sur les droits acquis au titre du DIF sera réalisée par le FAF-TT d’ici fin avril 2015. Mais si certains d’entre eux désirent effectuer un DIF avant le mois d’avril, ils peuvent consulter le site internet du compte personnel de formation (www.moncompteformation.gouv.fr) dès à présent ou se rapprocher directement du FAF-TT.


21. L’employeur n’est pas obligé d’accepter la formation CPF sur le temps de travail, mais il ne peut pas l’interdire en dehors, et doit la rémunérer à 50% (article L6321-10 et Décret n°2009-763 du 22 juin 2009 – art. 1). Il faudra que le salarié organise sa formation le soir et/ou des samedis ou des RTT.
- Les salariés seront-ils informés de cette possibilité ?
- De quelle manière Manpower compte communiquer ?

Réponse de l’employeur : Il n’y a plus de versement de l’allocation formation pour les formations CPF hors temps de travail ; cette disposition a été supprimée par la loi du 5 mars 2014. Les salariés sont informés de toutes les dispositions eu égard au CPF via le portail de la CDC, accessibles à tous, et via le FAFTT. Le FAFTT va mettre en place, comme la loi l’exige pour tous les OPCA, le conseil en évolution professionnelle, qui sera à disposition des salariés pour les accompagner dans leurs projets. Manpower communique par ailleurs, via les LETTRES ENTRE NOUS, et le portail intérimaires, et relayera également ces informations au travers des équipes ressources et les équipes formation.


22. Les branches qui recommandent un ou plusieurs organismes pour assurer leur régime collectif prévoyance et frais de santé doivent obligatoirement prévoir des garanties et/ou prestations présentant un degré élevé de solidarité. Ce décret, en phase avec la jurisprudence européenne sur la notion de « degré élevé de solidarité » dans les accords professionnels ou interprofessionnels, définit la nature de ces prestations et précise le niveau de financement minimum.
Arrêt CJUE du 3 mars 2011.
Comment Manpower va respecter les 3 piliers qu’énonce le décret ?

  • La prise en charge totale ou partielle de la cotisation
  • Le financement d’actions de prévention concernant les risques professionnels ou d’autres objectifs de la politique de Santé, relatifs notamment aux comportements en matière de consommation médicale.
  • La prise en charge de prestations d’actions sociales à titre individuel : aides et secours individuels aux salariés, anciens salariés et ayants droit, lorsque la situation matérielle le nécessite ou à à titre collectif (pour les salariés, anciens salariés et ayants droit) : aides pour faire face à la perte d’autonomie et les dépenses liées à :
  1. l’hébergement d’un adulte handicapé dans un établissement médico-social,
  2. la prise en charge d’un enfant handicapé,
  3. au soutien des aidants familiaux.

Réponse de l’employeur : Cette question concerne a priori les salariés intérimaires, or il n’y a pas pour l’heure d’accord au niveau de la branche.


23. Nous avons été alerté par des salariés intérimaires ayant reçu « Entre Nous » et sur lequel sont formulés les éléments suivants :
- Un recruteur regardera plus facilement un CV avec une photo, mais de bonne qualité et bien cadrée.
- Sachez déjouer les filtres : de plus en plus de recruteurs utilisent des logiciels de tri des CV. Pour passer le barrage, employez le vocabulaire propre à votre secteur à votre secteur d’activité et les mots clés pertinents, repris dans l’annonce de recrutement ou la fiche de poste.
- Choisissez un look adapté aux codes et style de l’entreprise.

- Quelle aide envisagez-vous d’apporter aux salariés intérimaires pour « déjouer » ces pièges ?
- Quel est ce test de l’e-réputation ?
- Ne trouvez-vous pas que vos propos valident la discrimination à laquelle sont exposés les intérimaires ?

Réponse de l’employeur : Nous ne partageons pas l’analyse des élus, l’objectif de cette information était simplement de fournir des conseils et recommandations à destination des candidats intérimaires dans le cadre des processus de recrutement/ choix par les entreprises utilisatrices (et non pas Manpower). Les tests d’e-réputation permettent aux internautes de prendre conscience et connaissance de toutes les informations personnelles disponibles en ligne.


24. Quelle est la législation en vigueur sur le paiement des heures supplémentaires et comment l’appliquez-vous chez Manpower ?

Réponse de l’employeur : L’entreprise utilisatrice étant responsable, durant la durée de la mission, des conditions d’exécution du travail, et notamment pour ce qui a trait à la durée du travail (article L.1251-21 du Code du travail), les dispositions applicables aux intérimaires en mission en la matière sont celles applicables dans l’entreprise utilisatrice dans laquelle ils sont détachés.
S’agissant des salariés intérimaires en intermission, toutes les heures de délégation, de commission et de réunion à l’initiative de l’employeur, et de trajet pour se rendre à une telle réunion, y compris celles effectuées au-delà de 35 heures par semaine civile sont rémunérées du taux horaire en vigueur applicable au salarié concerné, excluant toute majoration.
Pour les salariés permanents à l’heure, les heures supplémentaires sont enregistrées par le service paie via le formulaire d’enregistrement d’heures à récupérer (disponible sous Léo) complété par le salarié et signé par le manager. Les jours ainsi enregistrés sont visibles sur le bulletin de paie (Solde j.
récup) ou à travers le portail RH dans le compteur « jours de récupération ».


25.
- Qu’est-ce que le mi-temps thérapeutique ?
- Comment s’applique t-il chez Manpower ?
- Sur quelle base est calculé le salaire durant le mi-temps thérapeutique ?
- Y a-t-il une perte de revenu pour le salarié ?
- A quel niveau de sa rémunération habituelle ?

Réponse de l’employeur : Le temps partiel thérapeutique, appelé plus communément « mi-temps thérapeutique », défini par le code de la sécurité sociale, prévoit le versement, en tout ou partie, d’une indemnité journalière en cas de reprise du travail à temps partiel pour motif thérapeutique, pendant une durée fixée par la caisse de la Sécurité sociale (art. L. 323-3 et L. 433-1 CSS).
L’application des règles relatives au temps partiel thérapeutique au sein de Manpower France se fait conformément aux règles légales.
Au sens du Code du travail, le collaborateur est à temps partiel. Il perçoit à ce titre une rémunération proratisée en fonction de la durée de présence effective à laquelle s’ajoutent les indemnités versées par la sécurité sociale.
Compte tenu du plafonnement desdites indemnités, il est donc effectivement probable que le salarié subisse une diminution de ses revenus.