A l’issu de la négociation annuelle sur les salaires, les propositions finales de la direction sont encore en baisse par rapport à l’année dernière, alors que les pertes de pouvoir d’achat s’accumulent chez les salariés Manpower

Hier mercredi 19/03/2008, après des discussions ardues avec les syndicats, les propositions de la direction restent au final en deçà de ses propositions 2007 :
- diminution à 3,8% du taux global d’augmentation en 2008 au lieu de 4% en 2007 ;
- continuation du décrochage des augmentations générales sur les plus bas salaires, en particulier pour le niveau 3 qui passe à 1,5% en 2008 au lieu de 1,8% en 2007 [1].

Et pourtant :
- l’inflation accélère depuis l’année dernière ;
- l’enveloppe d’augmentation globale 2008 est en baisse et celles des années précédentes ne permettaient déjà pas de maintenir le niveau des salaires.

La CFTC a en effet calculé dans le tableau ci-dessous que depuis 2003, les salaires de base des salariés Manpower ont perdu 2,7% de pouvoir d’achat en moyenne des niveaux 2 à 6B inclus (calcul inflation INSEE tous ménages hors tabac, pondéré des effectifs par niveaux), alors qu’entre temps l’âge moyen et le niveau de qualification exigé des salariés ont augmenté...

Niveau Evolution sur 5 ans (2003 à 2007) du pouvoir d’achat des salaires de base moyens Manpower [2]
Niveau 2 -1,5%
Niveau 3 -2,7%
Niveau 4 -2,1%
Niveau 5A -3,7%
Niveau 5B -1,5%
Niveau 6A -4,2%
Niveau 6B -13,2%
Niveau 7 [3] +4,5%
Tous niveaux jusqu’à 6B inclus [4] -2,7%

Cette apparente contradiction entre les niveaux moyens d’augmentation affichés, qui semblent relativement corrects, et les pertes globales de pouvoir d’achat (voir le tableau ci-dessus), peuvent provenir de plusieurs causes :
- l’embauche de salariés sur des niveaux de salaires de plus en plus faible à expérience et qualification égale, avec pour effet d’éponger les enveloppes d’augmentation par des actions de rattrapage ;
- le siphonnage des enveloppes d’augmentation par celles attribuées aux niveaux de direction.

Appel de la CFTC et de tous les autres syndicats à cesser le travail vendredi 04 avril 2008 entre 11h et 12h, afin de protester contre les pertes de pouvoir d’achat

Les propositions 2008 de la direction restent donc très nettement insuffisantes pour obtenir l’accord de la CFTC, qui maintient en outre son préavis, et appelle désormais les salariés du réseau et du siège à la grève vendredi 04 avril 2008 entre 11h et 12h, tout comme l’ensemble des syndicats chez Manpower, pour manifester leur mécontentement dû aux glissement du pouvoir d’achat qu’ils subissent depuis plusieurs années.
Les salariés du siège et des DO sont appelés à se rassembler dans les halls.
A l’heure où les syndicats ne peuvent plus contenir votre baisse de pouvoir d’achat, il vous appartient désormais à vous salariés de faire valoir la plus efficace des pressions, la votre et celle de l’opinion publique.

En plus des revendications générales en matière de salaires, relativement aux excellents résultats 2007, la CFTC demande en particulier qu’un complément de prime exceptionnelle de 500 € soit versé à tous les salariés en complément des 1000 € touchés fin 2007, ce qui ne ferait que rattraper le niveau de prime exceptionnelle déjà touché chez Adecco.


Voir aussi :
- notre article postérieur sur la saisie par la CFTC du Président de Manpower France sur le coût de la vie ;
- notre article postérieur sur l’enquête des syndicats auprès des salariés permanents concernant leur rémunération ;
- notre article postérieur sur la très forte participation à la grève des salariés du réseau ;
- notre article postérieur sur le nouvel échec de la négociation salariale Manpower 2009 ;
- notre article antérieur sur les effets de la politique de rémunération 2007 pour les salariés permanents Manpower ;
- notre article antérieur sur la rémunération 2007 du Président de Manpower France.