La moitié des agences cadres de Manpower France ont été fermées lors de la récente restructuration du réseau, soit quelques semaines avant la création de Manpower Professional, filiale du groupe qui n’est pas filiale de Manpower France.

De nombreuses annonces passées sur internet par cette société contredisent le discours officiel de mise en place d’une société de chasseurs de tête. Qui plus est, ces annonces ne concernent pas des cadres de haut niveau. Cette nouvelle société Manpower Professional n’est pas une filiale de Manpower France, mais une filiale de Manpower Holding. Quoi que peut dire la Direction, elle va donc directement concurrencer nos agences cadres sur leurs propres marchés. Comble de l’ironie, ce sont encore les moyens de Manpower France qui auront été mobilisés pour créer ce réceptacle et concurrent de notre activité cadres à plus haute valeur ajoutée.

La Direction Manpower multiplie les points d’entrée chez un client à force de créer de nouvelles sociétés ; nous considérons qu’il s’agit d’une erreur stratégique, car les clients risquent en effet de ne plus comprendre qui fait quoi chez Manpower.

Face aux logiques financières stériles et qui démobilisent les salariés, la CFTC appelle la direction à des logiques industrielles, cohérentes et durables, fédératrices de l’énergie des salariés.


Voir aussi :
- notre article précédent sur comment la direction restructure l’entreprise en tentant de contourner la consultation des instances représentatives du personnel ;
- notre article de 2005 sur les prémisses de la restructuration juridique et financière de l’entreprise.