Ajout du 15/11/2010 :

Consultez le tract d’appel et d’explication pratique pour participer à la grève :

2nd tract d’appel intersyndical à la grève pour le 16/11/2010

L’entrevue des responsables syndicaux avec la direction s’est soldée par un échec confirmant le mouvement de grève

À leur demande, les représentants des deux organisations syndicales CFDT et CFTC de Manpower avaient été été reçus par le DRH et le Directeur des Affaires Sociales, le vendredi 05/11/2010 afin d’exposer les revendications des salariés permanents liées au débrayage d’une heure le 16/11/2010.

Les revendications

Sur fond de communication publique du groupe Manpower sur les bénéfices au 3e trimestre, les revendications présentées par les syndicats sont les suivantes.

Rémunération

  • Versement d’une prime exceptionnelle en fin d’année liée aux bons résultats de l’entreprise.
  • Plus aucun salaire brut mensuel inférieur à 1650 euros.
    Lors de la prochaine négociation annuelle obligatoire :
  • Une augmentation de salaire conséquente pour tous afin de rattraper la baisse du pouvoir d’achat de ces dernières années.
  • L’ouverture de négociations sur l’intéressement des salariés aux bénéfices de l’entreprise.

Conditions de travail

  • Embauche immédiate de personnel pour combler les absences (maladie, maternité, départ...).
  • Transformation des CDD en CDI dans les agences et services en sous-effectif chronique.

Une direction toujours autiste

La direction nous a débité son discours habituel, lié au fait que « les salaires chez Manpower sont 10 à 15% plus élevés qu’à la concurrence » (on se demande alors pourquoi chaque année plusieurs dizaines de salariés quittent Manpower pour d’autres entreprises de travail temporaire ?) et que le contexte économique français et l’évolution des marges à la baisse ne permettraient pas d’envisager une augmentation des salaires. La direction ne nous ayant apporté aucune réponse satisfaisante sur les demandes que nous soulevions, le mot d’ordre de grève d’une heure le 16/11/2010 de 11h à 12h est maintenu.

Rejoindre le mouvement de grève, c’est aussi exprimer son mécontentement et exiger de la part de la direction qu’elle définisse une stratégie claire, applicable immédiatement et visible pour l’ensemble des salariés.

La grève en pratique

Avant votre participation au mouvement de grève :
Annoncer à votre supérieur hiérarchique et confirmer par courriel qu’à l’appel des organisations syndicales CFDT et CFTC, vous serez en grève une heure le 16/11/2010 entre 11h et 12h.

Ne pas céder aux pressions de la hiérarchie :

  • Certains petits chefs vont certainement vouloir planifier des réunions à cette heure pour vous empêcher de participer à la grève ou vous dire que cela ne sert à rien.
  • Si toutefois vous ne pouvez pas échapper à une réunion, vous aurez toujours la possibilité de faire saisir une heure de grève par solidarité et ainsi montrer que vous appuyez les demandes de vos représentants.

Vérifiez que votre absence a bien été enregistrée :
Votre heure de grève apparaîtra sur votre bulletin de salaire en « heure d’absence autorisée non rémunérée ».

Envoyer un message sur notre boîte aux lettres commune : grevedu16novembre@gmail.com afin que nous comptabilision les grévistes et mesurions l’impact de la grève. Vous pourrez également nous laisser vos commentaires.

Important : aucune journée de repos supplémentaire (RSUP) ne vous sera retenue

Lors d’une grève précédente (2005), nous avions obtenu devant les tribunaux l’annulation d’une telle mesure que la direction avait tenté unilatéralement d’imposer. Le jour avait alors été recrédité aux salariés grévistes.


Rédaction initialedu 03/11/2010 :

Les syndicats CFTC et CFDT de Manpower appellent à une grève d’une heure mardi 16 novembre 2010

Pour un renforcement des équipes dans les agences, dans les CGA, au siège et dans les D.O... et une embauche immédiate de CDI.

Pour une augmentation de votre pouvoir d’achat.

Pour que cesse le mépris du « Manpower d’en haut » envers le « Manpower d’en bas ».

Débrayons 1 heure. Le 16 novembre de 11h à 12h.

Réagissez face à la détérioration de nos conditions de travail et de notre rémunération !
Quand la direction vous dit qu’elle ne peut pas augmenter vos salaires, ni embaucher, elle vous ment ! La preuve : chaque agence rapporte en moyenne à notre actionnaire entre 150.000 et 160.000 euros par an, soit l’équivalent de 3 à 3,3 équivalent temps plein.

Il est temps que les salariés de Manpower expriment leur mécontentement sur la situation actuelle et disent à la gouvernance d’entreprise :

Ça suffit ! Nous sommes à bout ! Nous ne pouvons plus continuer dans ces conditions.

Contactez-nous.

D’autres communications suivront.


Rappel : Les délégués CFTC ont obtenu en justice en 2009 votre protection vous empêchant d’être punis par la suppression d’un jour de congés (RSUP) pour les grévistes Manpower, suite aux tentatives précédentes de la direction lors du mouvement de grève de 2005.


Voir aussi :
- notre article antérieur sur le récent mouvement d’occupation du siège social ;
- notre article antérieur sur les errements stratégiques et organisationnels de la direction de l’entreprise ;
- notre article précédent sur les surprofits financiers pour l’actionnaire de l’entreprise ;
- notre article antérieur sur la protection des droits à congés des grévistes Manpower, obtenue en justice par les délégués CFTC ;
- notre article précédent abordant une perspective de désintégration sociale ;
- notre article antérieur sur l’importance des risques psycho-sociaux portés par la politique de Refondation mise en œuvre.