Lors de la réunion de CE du 17/06/2009, ont notamment été traitées les questions suivantes :

Note : Nous n’avons pas reproduit ici l’intégralité des informations traitées pour des raisons de confidentialité ; merci de vous reporter aux comptes-rendus du CE Siège et du CCE diffusés en interne, pour une information plus complète.

- Retour des membres de la commission de suivi des mobilités suite à la réunion du 15/05/2009

Les élus CFTC ont constaté que la situation des salariés concernés était correcte, mais ont demandé à la direction d’anticiper leur devenir au terme de la période théorique de mobilité.

- Compte-rendu aux membres du CE Siège de leur représentants auprès du comité central d’entreprise (réunions des 03, 11 et 12/06)

  • Présentation des perspectives économiques de l’entreprise et des résultats financiers de l’exercice 2008 et présentation du rapport annuel sur la réserve de participation

Voir notre article récent concernant la santé économique de l’entreprise.

  • Information mensuelle relative à la situation économique de l’entreprise au 30/04/2009
  • Remise des documents à l’assemblée générale des actionnaires

Cette représentation des salariés, mise en place à l’initiative des élus CFTC au CCE en 2006, a fait valoir auprès de l’actionnaire différents problèmes de gouvernance de la direction :

    • déséquilibre et manque de transparence financière entre l’entreprise Manpower France et le reste du groupe en France et dans le monde.
    • absence de partage des plus 110.000.000 € de profits en 2008, reportés à nouveau alors que dans le même temps les rémunérations des salariés chutent (chute des rémunérations variables, stagnation salariale...)
    • aspect légaux liés à des problématiques de conflits d’intérêt concernant certains dirigeants.
  • Présentation des volets sociaux et environnementaux des rapports d’audit de l’entreprise X sur Manpower : méthodologie résultat

Les élus CFTC au CCE avaient demandés une certaine visibilité sur ce type d’audit privé menés hors de toute contradiction externe, entre des clients et des fournisseurs par ailleurs souvent incapables de traiter ces mêmes questions avec leur propre représentation collective des salariés. De fait, les élus en ont été pour leur frais : il ont obtenu une fin fin de non recevoir sur la question. Il ne reste donc à ce jour que de belles communications et argumentaires en forme d’auto-satisfécits réciproques savamment exploités commercialement.

  • Information sur l’organisation du groupe Manpower, présentation et organigramme détaillé
  • Information et consultation relative au régime de prévoyance et frais de santé des salariés permanents au cours de l’exercice 2008

Les élus CFTC au CCE avaient notamment fait valoir que la régression actuelle de la masse salariale atteignait aussi le pouvoir d’achat des salariés par la baisse des cotisations de prévoyance et de frais de santé qu’elle provoque mécaniquement. Ils ont ainsi rappelé à la direction sa responsabilité toute particulière dans la perte d’équilibre de ces régimes complémentaires de protection sociale, les salariés supportant quant à eux l’inflation forte liée au déremboursements de sécurité sociale, eux-même largement provoqués par les exonérations de cotisations sociales que touchent les entreprises, et au premier rang d’entre-elles Manpower France : plus de 60.000.000 € d’exonérations de cotisations sociales touchées en 2008 par Manpower France (plus de 150.000.000 € en 2007).

- Demande d’information sur la pertinence du cocktail dinatoire prévu pour les collaborateurs ayant contribué au projet NPI, compte-tenu du contexte d’économies

La direction a défendu la démarche comme une reconnaissance des salariés ayant collaboré au projet concerné, et s’est montrée plus soucieuse sur le fait que des salariés très impliqués avaient pu être omis d’être invités.