1. Quelle est la procédure à suivre ou le service à contacter pour un salarié, n’occupant pas un poste de réception clientèle, qui souhaite changer son fond d’écran ? Pour information, le fond d’écran
n’est pas un outil informatique inhérent aux tâches du salarié et le changement de ce fond ne met pas en péril le poste informatique. Qui plus est, le règlement intérieur n’impose pas de fond d’écran
aux salariés.

Commentaire de vos délégués : Cette question fait suite à l’inscription du logo « NotreManpower » en fond d’écran des postes de travail, ce slogan étant le symbole qui proclame le bonheur obligatoire dans l’entreprise, alors même que de nombreux salariés souffrent du décalage entre l’intense effort de marketing interne et la dureté de la réalité managériale, sociale et salariale imprimée par la direction actuelle.

Réponse de la direction : Cette possibilité de changement du fond d’écran n’est pas ouverte aux collaborateurs. S’agissant d’un outil professionnel, la configuration est définie par la Direction Innovation Opérationnelle et Systèmes d’Information de Manpower France.


2. Pour restreindre la fourniture des bordereaux mensuels de carte orange, un salarié peut faire une déclaration sur l’honneur. Cette déclaration doit être transmise aux services compétents contresignée et datée par le N+1.

- Quel est le but de cette contre-signature sachant qu’une attestation sur l’honneur n’engage que le seul attestant ?

Réponse de la direction : Il s’agit d’éviter un double remboursement au travers d’une note de frais.


3. Divers salariés de la Direction Innovation Opérationnelle et Systèmes d’Information nous ont demandé quelle était la ligne d’imputation sous l’outil de suivi des temps, celui passé à lire les différents messages de la Direction de la Communication, ainsi que les différents sites Directionnels gérés par cette dernière pour lesquels nous recevons des invites régulières ? Le volume de message devenant particulièrement important, la charge dédiée commence à être sensible sur l’avancement des projets. Comment est gérée cette charge dans les autres services qui n’utilisent pas d’outil de suivi des temps ?

Réponse de la direction : Les collaborateurs sont invités à lire les communications de la direction qui font partie intégrante de la vie de notre entreprise et qui sont des communications de courte durée. Il n’y a donc pas lieu de prévoir une ligne d’imputation, comme il n’en existe pas non plus pour les pauses cigarette, les pauses café, …


4. Suite à la réponse faite par Direction à la question 4 posée par les Délégués du Personnel CFTC en juillet 2009 sur l’attribution d’avantages directs ou indirects, en espèce ou en nature, en particulier les stocks options , nous lisons dans la réponse faite :
« Plus récemment et ponctuellement, des salariés qui ont réalisé des contributions significatives, de nature à influer sur la performance de la société dans son ensemble, au cours de l’année précédente, peuvent être bénéficiaires d’une enveloppe plus limitée d’options. »

- Quelle est la définition d’une « contribution significative » ?
- Comment sont identifiés les salariés ayant réalisés une telle contribution ?
- Qu’en est-il des contributions collectives ou d’équipe ?
- Comment se calcule l’enveloppe dont ils peuvent être bénéficiaires ?

Rappel de la suite de la réponse qui avait été apportée : « Pour chaque catégorie de bénéficiaires, et selon son degré de responsabilité, une fourchette minimaxi d’options à répartir sert de référence aux propositions transmises au Groupe. »

- Quelle est la définition et quelles sont les catégories de bénéficiaires, ayant bien noté que les membres du Comité Exécutif représentent une catégorie ?
- Quelle est la définition du degré de responsabilité ?
- Comment, par qui et sur quels critères sont faites les propositions au Groupe ?

Réponse de la direction : Pour la bonne compréhension de tous sur l’attribution ponctuelle et discrétionnaire de stocks options, il faut considérer que le nombre de stocks options susceptibles d’être attribuées est variable selon l’appréciation globale de la contribution apportée par chaque pays en fonction des résultats du groupe.
Ce point avait déjà été mentionné dans notre précédente réponse car il constitue le point de départ d’une attribution individuelle, parmi les membres déjà cités également de la Direction de l’entreprise.
Cette réponse vaut pour définir « le degré de responsabilité ».
S’agissant d’attribution individuelle, la contribution collective ou d’équipe n’est pas le critère - par contre, il faut entendre par « contribution significative » une contribution déterminante sur la performance du pays dans le domaine de responsabilités du bénéficiaire potentiel.
Les propositions qui sont adressées au Groupe le sont par Madame Françoise GRI [Présidente de Manpower France].


5.
- Le respect des horaires peut il faire partie des objectifs fixés à un salarié ?
- Si oui, quel poids cet objectif peut-il avoir ?

Réponse de la direction : Les objectifs fixés au collaborateur doivent notamment être réalistes et raisonnables. Par conséquent, le respect des horaires peut constituer un objectif. Le poids est à définir en fonction de l’importance de l’objectif.
Il est rappelé que le respect des horaires constitue une obligation légale et règlementaire que les collaborateurs sont tenus de respecter.


6.
- À titre exceptionnel, un salarié peut-il venir accompagné de son animal domestique ?

Commentaire de vos délégués : Cette question fait suite à ce qu’un chien se soit soulagé sur une moquette de l’établissement, les délégués CFTC attendant en matière d’hygiène et de sécurité une certaine exemplarité de la part des personnes assumant un haut niveau de responsabilité.

Réponse de la direction : L’article 3 du Règlement Intérieur du Personnel Permanent de notre entreprise dispose que « le personnel n’est pas autorisé à introduire ou à faire introduire dans l’entreprise des personnes étrangères à celle-ci, sans raison de service, sous réserve des droits des représentants du personnel et des syndicats ». Cette interdiction est également applicable à l’introduction d’un animal
domestique au sein de l’établissement.