1. Objectifs individuels et évaluation :
Des objectifs intermédiaires ont eu lieu en cours d’année.

- Quelle est la part, ou le degré de prise en compte, des objectifs fixés en début d’année par rapport à ceux fixés et/ou modifiés à mi-année dans l’évaluation du collaborateur, en particulier pour le calcul de sa prime individuelle ?

Réponse de la direction : Les objectifs sont appréciés globalement sur l’année en considérant les objectifs tels que définis en début d’année et révisés ultérieurement. L’appréciation est réalisée au regard des indicateurs de mesure qui ont été prévus.

- Quel est le résultat d’une contestation des objectifs, uniquement signalée sur la fiche d’entretien ?

Réponse de la direction : Une contestation des objectifs ou de l’évaluation (précision apportée en réunion) doit conduire à une discussion avec le manager N+1 et le manager N+2.

- Le salarié doit-il effectuer une démarche complémentaire pour se faire entendre et laquelle ?

Réponse de la direction : Le collaborateur peut saisir le service ressources humaines du siège en justifiant sa demande, après avoir sollicité son management N+1 et N+2, tous deux signataires de l’entretien annuel.


2. Affectation temporaire sur le siège :
Certains salariés issus du réseau sont actuellement en affectation temporaire sur le siège, et à ce titre, bénéficient d’une prime de mobilité, ainsi que d’une prime de prise en charge des frais de déplacement supplémentaires.

- Dans l’hypothèse où l’affectation deviendrait définitive, ces deux primes seront-elles incluses dans les émoluments du collaborateur sous forme d’augmentation du salaire de base ?

Réponse de la direction : Compte tenu des qualifications différentes entre le réseau et le siège, des modalités contractuelles ont été arrêtées pour organiser temporairement ces affectations. Les deux primes évoquées sont liées à une situation d’affectation temporaire et non à une affectation définitive.

- Sur le même principe, une garantie de « maintien des primes » est actuellement mise en place ; sera t’elle incluse également dans le salaire de base ?

Réponse de la direction : Compte tenu des qualifications différentes entre le réseau et le siège, des modalités contractuelles ont été arrêtées pour organiser temporairement ces affectations. La partie variable n’est par définition pas garantie. Si une affectation définitive était envisagée, il conviendrait d’apprécier l’ensemble des éléments de rémunération du collaborateur et de lui proposer des conditions d’intégration sur un poste du siège en cohérence avec les niveaux de rémunération fixe et variable du siège, comme nous le faisons habituellement lorsqu’un collaborateur du réseau bénéficie d’une mobilité vers le siège.