1. Le mois dernier, la question suivante avait été posée :
« Une nouvelle fois, à travers entre autre le déblocage de la participation, la communication de l’entreprise se fait essentiellement par mail et par l’intranet.
Sachant que certains salariés (voir service courrier, façonnage, ...) ne sont pas tous équipés d’ordinateurs raccordés au réseau, comment comptez-vous transmettre ces informations à ces personnes ?
L’imprimé CERFA indispensable au déblocage est pour reprendre les termes de madame la Directrice des Ressources Humaines, « disponible sous Léo (rubrique : permanents-rémunération et avantages-participation). »
- A qui ces personnes doivent-elles s’adresser pour se le procurer ?
- Quelles mesures comptez-vous prendre afin de permettre à tous les salariés d’accéder aux informations transmises par intranet ? (communication du PDG du groupe J.Joerres, traductions, marketing, DRH, etc...)

Réponse de la Direction : Les quelques collaborateurs n’ayant pas usage professionnel au quotidien d’un ordinateur et n’en possédant donc pas sont informés par leur hiérarchie.
Néanmoins, nous mettrons très prochainement à disposition des collaborateurs un poste au Touzet et un à Bingen.
Nous vous rappelons, que ces collaborateurs peuvent également s’adresser au service RH. »

- Un collaborateur n’ayant pas été informé ni par l’intranet, car cette personne n’a pas de compte mail, ni par son hiérarchique, pourra-t-il débloquer sa participation à retardement ?

- Les hiérarchiques ne remplissant pas totalement leurs fonctions en ne transmettant pas les informations se verront-ils sanctionnés ?

- Qui endossera la responsabilité de la mauvaise communication interne de l’entreprise ?

- Si la communication par intranet n’est pas suffisamment efficace pour que l’ensemble des collaborateurs puisse en bénéficier, ne devriez-vous pas revenir à la communication par courrier interne sur papier ?

Réponse de la direction : Nous considérons que l’information a été efficacement relayée compte tenu de la double communication dont a fait l’objet le déblocage anticipé de la participation.
En effet par une première information en date du 5 septembre 2005, venant anticiper l’éventuel avenant à notre accord de participation, la Direction informait les collaborateurs de la possibilité de débloquer, jusqu’au 31 décembre 2005, le montant de la participation acquis au titre de l’exercice fiscal 2004, sous réserve de la signature de l’avenant.
Puis le 7 décembre 2005, une nouvelle information - par intranet et/ou par la hiérarchie - faisant suite à la signature de l’avenant invitait les collaborateurs à se manifester avant la fin du mois pour débloquer leur participation.
La législation imposant que les personnes concernées se soient manifestées avant le 31 décembre 2005 (courrier reçu avant cette date), il est impossible de considérer une demande faite au delà de cette échéance.


2. Les affichages obligatoires ne sont toujours pas remis à jour.
- Est-il indispensable de passer par l’inspection du travail afin d’obtenir une révision des affichages ?

Réponse de la direction : Les panneaux ont été remis à jour en semaine 51 à Bingen, au Touzet, rue Montholon et boulevard Malesherbes.
De plus, à chaque nouvelle nomination les listes sont remises à jour et affichées.