1.
- A-t-on le droit de bloquer le salaire d’un intérimaire qui est en conflit avec une entreprise utilisatrice ou qui n’apporte pas les pièces justificatives tel que photo, justificatif de domicile, etc ... ?

Réponse de la direction : Aucune sanction pécuniaire ne peut être infligé à un salarié. Toutefois, nous vous remercions de nous préciser votre question afin de nous permettre de vous apporter une réponse circonstanciée.


2.
- Pouvez-vous nous préciser ce que gagne une agence qui donne à un consultant les postes à pourvoir en CDI ?

Réponse de la direction : Lorsque le consultant en recrutement est hébergé par une agence, 1,5 % du résultat net qu’il génère est injecté dans celui de l’agence.
Une agence peut également être apporteuse d’affaires pour un consultant. Dans ce cas elle le signale par le biais de la conversation CIRIS, outil de gestion de l’activité recrutement. Elle perçoit alors 1,5 % du chiffre d’affaires généré par la convention.


3.
- Que pense la direction de la concurrence qui se crée actuellement entre les assistantes d’agence qui doivent désormais faire signer des conventions en CDI et les consultants ?

Réponse de la direction : Afin de favoriser l’activité recrutement, activité à forte valeur ajoutée, les directeurs de secteur ont demandé à chaque agence de vendre cette prestation. Les assistantes d’agence sont à ce titre conduites à proposer aux clients principalement des modules 3, qui constituent des prestations de présélection de candidats. Les consultants se concentrent quant à eux plus volontiers sur la réalisation de modules 1 et 2. Il ne s’agit donc pas d’une réelle concurrence, mais plus d’une saine émulation favorable au développement des affaires.


4.
- La direction a-t-elle donné des ordres aux CTA de refuser désormais l’envoi des relevés d’heures par fax afin de privilégier l’envoi par jet ?

Réponse de la direction : Aucune consigne n’a été donnée en ce sens par la Direction. Certains CTA peuvent toutefois demander aux agences de privilégier ce mode d’envoi, plus fiable que le fax (qui engendre parfois des problèmes de lisibilité et de perte de documents suite à bourrages).


5.
- Pourquoi les relevés d’heures qui sont faxés le vendredi, lundi et mardi ne sont enregistrés que le mercredi, voir beaucoup plus tard ? La Direction souhaite-t-elle discréditer tes CTA ?

Réponse de la direction : Aucune consigne n’étant donnée en ce sens, nous vous remercions de nous remonter des cas précis afin de nous permettre de vous apporter une réponse circonstanciée.


6.
- Peut-on fermer une agence ponctuellement sur l’année ou tous les après-midi donc changement d’horaires pendant la période estivale, afin de privilégier l’organisation d’une plus grande agence sans en informer le CE ?

Réponse de la direction : Le code du travail (articles L 432-1 et L 432-3) impose de consulter le comité d’entreprise sur les horaires collectifs de travail en vertu de ses compétences générales. La jurisprudence rappelle que cette obligation ne s’impose pas s’il s’agit de mesures individuelles ou ponctuelles.


7.
- Que pense la direction de l’impact d’une fermeture régulière sur ses clients et les intérimaires ?

Réponse de la direction : Il ne s’agit pas d’une réclamation DI’ au sens de l’article L 422-1 du code du travail.


8. Une assistante qui effectue 40 kms le matin pour venir travailler sur son lieu d’affection et qui fait le trajet inverse l’après midi pour travailler sur une autre agence à quelques kilomètres de son domicile.
- Peut-elle effectuer une note de frais pour son transport de l’après midi ?
- Peut-elle effectuer une note de frais de son agence initiale située à 40 kms même lorsqu’elle est affectée dès le matin même à l’agence située à quelques kilomètres de chez elle ?

Réponse de la direction : Nous vous remercions de préciser votre question, pour une meilleure compréhension de celle-ci. Nous précisons toutefois que le trajet entre le domicile et le lieu de travail habituel du salarié ne peut donne lieu à indemnisation de la par de Manpower. D’autre part ; seuls les kilomètres effectivement réalisés dans le cadre de missions professionnelles peuvent donner lieu à remboursement sur la base de notes de frais.


9.
- L’agence de Villaines la Juhel vient de fermer (antenne de Mayenne), qui est impacté sur le loyer pendant les mois d’inoccupation ?

Réponse de la direction : Le congé de l’agence de Villaine la Juhel a été donné le 31 juillet 2006. Dans l’hypothèse où l’agence est fermée avant l’expiration de ce bail, le coût résiduel est supporté par l’agence mère.


10. Les CTA s’inquiètent sur leur devenir : certains constatent que le traitement des relevés d’activités qui traitaient jusqu’à ce jour leur ont été retirés.
- Quel est le but recherché ?
- Les salariés doivent-ils réfléchir à une prochaine mutation, externalisation ou 1icenciement ?

Réponse de la direction : Nous vous remercions se nous remonter des cas précis afin de nous permettre de vous apporter une réponse circonstanciée.


11. Les CTA sont surpris d’entendre parler de la mise en place de la NPI alors qu’ils n’ont pas été concertés en amont. Alors qu’ils semblent être les mieux placés pour parler de leur retour d’expérience, les améliorations pouvant être apportées, les craintes et les difficultés rencontrées par les intérimaires.
- Doivent-ils en conclure qu’ils ne seront plus ou peu là pour gérer cette nouvelle paie ?

Réponse de la direction : Ainsi que nous l’avons déjà exprimé aux délégués du personnel, la NPI fera l’objet d’une réunion d’information du CE spécifiquement consacrée à ce sujet, ainsi que d’une consultation du CHSCT.


12. Suite aux EA, nous avions demandé et vous vous étiez engagés à ce que chaque permanent soit informé du retour de la commission perspective.
- Qu’en est-il car selon nos sondages cela a été très peu respecté dans le réseau ? La DO Ouest a-t-elle fait un bilan auprès des RA sur les réponses données et de quelle manière ?
- Pouvez-vous nous faire un point à ce sujet ?
Pour votre information, nous ne donnerons pas de nom d’agences afin de ne pas mettre dans l’embarras le personnel concerné. Nous vous demandons donc de faire une enquête directement auprès de vos RA.

Réponse de la direction : Le retour de commissions perspectives est de la responsabilité du responsable d’agence, qui doit restituer au salarié la dernière page de son entretien annuel dûment renseignée. Nous invitons les collaborateurs n’ayant pas reçu ce document à nous le faire savoir pour action directe de notre part.


13. Nous souhaitions à l’avenir que les réponses à nos questions soient à la suite.

Réponse de la direction : Nous avons déjà répondu à ce point et rappelons que le libellé des questions est repris in extenso dès lors que ces questions ont été adressées sous format Word, ce qui a bien été le cas pour cette réunion.