1. La saison d’été se profile. A-t-on répertorié les agences disposant de grandes baies vitrées, afin qu’elles puissent bénéficier de la climatisation ou de stores occultant ?

Réponse de la direction : Le D.O. précise que des demandes de budgétisation de la part de certaines agences ont été faites, qu’elles sont au nombre de 13 et qu’un devis est demandé. Il mentionne qu’il communiquera à ce propos avec les Responsables d’Agence avant les budgets 2OO5.


2. Nous avons appris que certains DS demandaient à leurs collaborateurs de voter pour « Construire et Entreprendre » qui se transforme en syndicat pour les prochaines élections. Il est regrettable qu’ils utilisent leur position dans l’entreprise pour influencer leurs collaborateurs et intérimaires. Notre devoir sera d’intervenir si cela perdure.

Réponse de la direction : Le D.O. précise que cette question ne relève pas de la compétence des délégués du personnel. Mais il exprime qu’il a demandé aux Directeurs de Secteur d’inciter les Responsables d’Agence et collaborateurs à voter, le taux de participation permanents étant encore trop faible.


3. Certains responsables de secteur au agence font leur réunion hebdomadaire entre 13 heures et 14 heures impliquant que les permanents restent sur place entre 12 h et 14 h, est-on appelé à voir cela se généraliser ? quelle est la pratique de récupération de ces heures de travail ?

Réponse de la direction : Le D.O. confirme que les réunions hebdomadaires ont lieu pendant le temps de travail. Il précise qu’exceptionnellement, si elles sont fixées entre 13 et 14 heures, elles donnent lieu à récupération puisque cette règle de récupération reste vivante et préconisée.
Il remercie de bien vouloir lui préciser les agences concernées, le cas échéant.


4. Certains entretiens annuels semblent n’avoir été envisagés qu’en juin 2004 ?
Comment peut-on prendre en compte des objectifs et comment peuvent-ils être réalisés dans de bonnes conditions alors que la moitié de l’année est écoulée ? Comment peuvent-ils être validés si le permanent n’est pas sur place pour les signer ?

Réponse de la direction : Le D.O. précise que cette question ne relève pas de la compétence des délégués du personnel. Toutefois, il confirme que ce n’est absolument pas la règle mais que, si tel était le cas, les objectifs seraient diminués selon la durée à parcourir jusqu’en fin d’année.


5. Lors du « week-end correspondants », il avait été signalé que la photo, le nom et les coordonnées de chaque correspondant serait mis sur le site du CE, qu’en est-il ? Certains collaborateurs souhaitent connaître le correspondant le plus proche de leur agence ? Peut-on avoir la facture détaillée du week-end correspondants ?

Réponse de la direction : Cette question ne relève pas de la compétence des délégués du personnel et sera évoquée en réunion de CE.

Réponse orale du Secrétaire du CE en réunion : Je n’aime pas cette suspicion, je n’ai pas à te donner les éléments tu n’es pas membre élu du CE. Après lui avoir signalé que tous membres étaient concernés, le Secrétaire du CE accepte que la consultation soit faite sur place mais pas de possibilité de copie.


6. Certains responsables d’agence demandent aux permanents de travailler jusqu’à 19 heures et voir plus. Logique du « on sait à quelle heure on commence, on ne sait pas à quelle heure on termine ». Qu’elle est la pratique des heures de récupération de ces heures de travail ? Laisseront-ils le choix des heures de récupérations ? Pour les agences qui pratiquent ce système peuvent-ils avoir des cartes de pointage ?

Réponse de la direction : Le D.O. demande qu’on lui précise les agences concernées afin qu’il puisse intervenir, le cas échéant. Conformément à notre accord 35 heures, nous vous rappelons que : le contrôle du temps de travail effectif est du ressort du responsable de l’unité de travail. Ce contrôle horaire (pour les niveaux 1 à 3 et pour [es administratifs de niveau 4) est effectué à partir de relevés manuscrits signés par te salarié et te responsable de l’unité de travail. Les heures supplémentaires, régies par les dispositions légales en vigueur, sont récupérées. A titre exceptionnel, la Direction peut décider de les rémunérer.


7. Nous venons de recevoir le code d’éthique et de déontologie de la Société.
Comment se fait-il que la Direction de Manpower France demande un accusé réception électronique à la lecture de ce code, alors que Jeff Joerres ne le suggère nullement ?
Un tel document ne devrait-il pas être soumis à l’appréciation du CE, voire du CCE, avant d’être présenté aux salariés ?
D’autre part, qu’elle serait la valeur d’un accusé réception, sachant que chaque collaborateur ne dispose pas d’une adresse e-mail à son nom propre ?
Quelles seront les sanctions envisagées pour le personnel ne répondant pas ?

Réponse de la direction : Le D.O. précise que cette question ne relève pas de la compétence des délégués du personnel.
Toutefois, il informe que la DRH, en parlera lors d’une prochaine réunion de CCE et qu’il fera un retour à ce sujet tors d’une prochaine réunion CE.


8. Nous nous félicitons de voir notre employeur Manpower classé en 14e position parmi les sociétés où il fait bon travailler, nous souhaiterions avoir clés informations complémentaires notamment sur la façon dont ont été sélectionnées les 200 personnes sondées :
- Qui a envoyé le questionnaire aux collaborateurs (Manpower ou Institut de sondage) ?
- A combien de cadres et combien d’employés ?
- La société de sondage a-t-elle contacté la société Manpower avant d’effectuer ce sondage ?
- Combien de collaborateurs ont répondu à ce sondage ?

Réponse de la direction : Le D.O. précise que cette question ne relève pas de la compétence des DP, en effet, aucun texte ne précise que les sondages réalisés à l’initiative de l’entreprise ou par le biais d’organismes extérieurs doivent être communiqués aux DP.
Il mentionne toutefois qu’il demande au Responsable Marketing et Communication, de se renseigner à ce sujet et que les réponses seront communiquées lors d’un prochain CE.