1. A combien s’élève le montant du repas remboursé par la Société lors du déplacement des délégués du personnel lors des réunions mensuelles, lorsque ce trajet dépasse les 300 kms ?

Réponse de la Direction : Conformément au mémo relatif aux frais professionnels des collaborateurs intérimaires, les frais de repas sont remboursés dans la limite de 15 € par repas, sous réserve de produire les justificatifs correspondants.


2. Actuellement le nombre de collaborateurs intérimaires chute pour la plupart des agences Manpower. Malgré ces conditions économiques, la Société envisage-t-elle de continuer à ouvrir des agences par ligne de produit dans les mois à venir ?

Réponse de la Direction : Cette question ne relève pas de la compétence des délégués du personnel.


3. Il arrive parfois que pour une exigence commerciale, des assistantes d’agence soient obligées de maintenir un contact téléphonique le week-end afin d’assurer du personnel intérimaire aux clients concernés, ce qui oblige ces assistantes à rester disponible pour la Société pendant leur temps de repos.
- Cette situation est-elle normale ?
- Comment la Société envisage-t-elle de rémunérer ces collaborateurs permanents ?
- Si ces personnes refusent d’effectuer cette tâche de travail, souvent imposée par leur hiérarchie, que ce passe-t-il ?
Seront-elles licenciées pour fautes ?
- Les commerciaux responsables de ce type de clients, n’ont-ils pas un rôle à jouer en communiquant auprès de leur client et tout en essayant de trouver une solution afin de ne pas empiéter sur les jours de repos des collaborateurs de la Société. Certains n’hésitent pas à tout accepter sous prétexte de ne pas perdre le client !!!

Réponse de la Direction : De telles situations, si elles existent, peuvent effectivement être considérées comme « anormales ». Si les élus ont connaissance de cas précis s’y référant dans la Direction des Opérations, nous leur demandons de les porter à notre connaissance.